الأحد، 28 مارس، 2010

IFRANE//Trois étudiants de l’Université Al Akhawayn représenteront le Maroc à la table ronde du FMI en Jordanie au début avril prochain

IFRANE//Trois étudiants de l’Université Al Akhawayn représenteront le Maroc à la table ronde du FMI en Jordanie au début avril prochain
Mohammed ABID -AZROU
Les étudiants, Hajar Nait Abdellah Ouali, Taha El Hajji, et Achraf Ahmadan, seront les invités du FMI à Amman pour l’événement. Les trois étudiants de l’université ont été sélectionnés pour participer avec le directeur général du FMI, Dominique Strauss-Kahn, à la table-ronde Dialogue FMI-Jeunes globale à Amman, Jordanie du 2 au 5 avril 2010
La sélection de ces 3 étudiants a été déclarée à l’issue de la table ronde du FMI organisée le 8 mars à l’Université Al Akhawayn dans le cadre du Dialogue FMI-Jeunes
En principe, le FMI devait choisir deux étudiants seulement. Mais, en reconnaissance de la qualité des discussions et des présentations des étudiants le 8 mars, ils ont décidé d’inviter un troisième étudiant
A titre d’information il est à savoir que Les services du Fonds monétaire international (FMI) ont procédé, le 8 mars 2010, à un échange de vues avec des étudiants de l’Université Al Akhawayn sur les défis économiques du Maroc, de la région et de sa jeunesse, dans le cadre d’une série de tables rondes organisées au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, sous les auspices du Dialogue FMI-Jeunes
Le Dialogue est une initiative lancée par le FMI pour engager une réflexion avec les dirigeants de demain. À partir d’échanges avec des étudiants universitaires, il vise à recueillir leur vision de l’avenir économique et à enrichir leur perspective des politiques qui seront nécessaires pour garantir une croissance durable au Moyen-Orient et en Afrique du Nord
«Les tables rondes donnent aux étudiants l’occasion de se prononcer sur les questions qui les intéressent le plus, telles que les perspectives d’emploi au lendemain de la crise financière mondiale» a déclaré Ralph Chami, Chef de Division du Département Moyen-Orient et Asie centrale du FMI. «Ils ont formulé de nombreuses idées et propositions judicieuses sur le plan de la politique économique et nous entendons les partager avec nos collègues du FMI»
Les débats ont permis de connaître l’opinion d’étudiants de premier cycle sur les défis économiques du Moyen-Orient. À leur avis, le défi majeur est la création d’emplois pour les millions de jeunes qui sont arrivés sur le marché du travail ces dernières années ou qui deviendront demandeurs d’emplois dans les dix ans à venir. Les discussions ont aussi porté sur la manière dont le FMI peut aider les pays de la région à réaliser pleinement leur potentiel économique
D’autres tables rondes ont déjà eu lieu dans le cadre du Dialogue FMI-Jeunes, à la School of Economics de Lahore, à l’Université américaine de Beyrouth et à l’Université du Caire. Le FMI organisera d’autres rencontres similaires avec des universités de Jordanie, d’Arabie Saoudite, de Tunisie et des Émirats Arabes Unis dans le courant de mars 2010. Les tables rondes seront suivies d’autres manifestations afin d’entretenir et d’approfondir les échanges. Le Dialogue FMI-Jeunes offre également un site Internet à l’adresse
http://www.imfyouthdialog.org/ où les internautes peuvent partager leurs idées de façon interactive

ليست هناك تعليقات:

إرسال تعليق