السبت، 10 يوليو، 2010


IFRANE / AZROU À LA LOUPE

Par : Mohammed ABID AZROU

Résultats prometteurs à l'issu de la session ordinaire du baccalauréat au niveau de la province d'IFRANE

De larges satisfactions ont été d'éminents à l'issue de la déclaration des résultats de la 1ère session des examens du Bac au niveau de la province d'IFRANE qui s'est allouée la tête du classement des centres d'examens de la région de Mèknès-Tafilalet avec un pourcentage aboutissant 45,59%..(532 réussis parmi les 1167 qui subit les épreuves).

Ces résultats sont les fruits travail de l'ensemble des liés de la charte de l'enseignement (professeur, encadreurs …) nonobstant les conditions pénibles du climat reconnus pour Ifrane davantage de 5 mois de l'année scolaire dont souffrent voire les élèves et malgré les période de grève provinciale pour revendication de les frais de résidence et le classement de la province d'Ifrane dans la zone A dans le secteur public …

"Les examens au titre de l'année scolaire 2009/2010 se sont déroulés dans de conditions favorables et nous nous attendons à plus de résultats prometteurs. " selon Wahid DAMI délégué provincial du M.E.N à IFRANE pour mettre en exactitude que les prévisions de surveillance étaient très propices strictement prises et considérées aux notes et renseignements concernant le triche.. Aucun cas considéré grave n'est enregistré à ce sujet. Des prévisions sont autant veillées afin que la seconde session passe dans des conditions favorables et de couronner une année scolaire fort perceptible.

Révocations et Suspensions des fonctions aux Eaux et Forêts d' IFRANE

Officiellement et tout récemment, Le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte contre la Désertification a occupé des décisions de limoge et d'autres sévères mesures disciplinaires des responsables de" son domaine " dans la région de Moyen Atlas.

Des décisions de révocation poignant le directeur provincial des Eaux et Forêts à IFRANE... Subséquemment des sanctions de suspension sont enterprises à l'opposé des chefs des centres de la conservation et des resources forestières d'Azrou, de Timahdet et d'Ain Leuh pour " manquements aux obligations professionnelles".. Le kind est pour l’instant, il est difficile de savoir ce qui est exactement reproché à ces responsables. Mais selon des sources dignes de fois ,c’est que, depuis belle lurette et durant les fonctions de certains de ces responsables de la forêt dans la région d'IFRANE la coupe de broussailles ou d'arbres dans les zones boisées fait de mauvais échos parmis la société civile ce qui a été l'objet des requêtes et communiqués rendues public réclamant la situation critique de la forêt , qui fait outil du patrimoine naturel et considéré à la fois patimoine international , risque de faire une chose d’une grave degradation voire sa disparition .. ..

D'autre langues confèrent ces mesures disciplinaires suite une enquête scrupuleusement munie par une commission du Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte contre la Désertification, il y a queques mois pour constatation de l'état des lieux de la forêt Dans la région d'IFRANE et pour expertise d'une affaire de manipulations de certaines domaines de la forêt dans les région de Timahdet et d'Ain Leuh au profit des incontestables particuliers à des revenues estimées trop outrancières des millions de dirhams sans la consonance des responsables centraux..

NOUVELLE INSTALLATION AU COMMISSARIAT D'AZROU

Désormais , c'est M. Omar AOURAGHJ est à la tête de la sûreté régionale de la police d'AZROU au remplacement de M. Ismail ANOUAR qui a été soumis à la charge de la préfecture de police à Meknès depuis le 21 juin dernier..

Tout en saluant l'installation du nouveau commissaire principale de police à AROU, et en lui souhaitant la réussite à ses nouvelles fonctions afin de rendre à la vile d'AZROU sa quiétude effleurée récemment par certains phénomènes exploitations des files mineurs dans la prostitution soient aux trottoirs soient dans coins et des recoins reconnus de lieux publics cernant celles –ci à d'autres activités de consommations de chicha et de drogues....) dont s'indigne la majorité de la population azrouie.

ليست هناك تعليقات:

إرسال تعليق