الخميس، 22 نوفمبر، 2012


RECONSTITUTION
DES FAITS D’UN HOMICIDE VOLONTAIRE À AZROU
LA DROGUE EST DE CAUSE
Mohammed ABID
Une grande partie de la rue pricipale du quartier Bouykour à Ahadaf dans la ville d’Azrou était fermée, ce matin de jeudi 22/11/2012, pour permettre la reconstitution judiciaire du meurtred’un jeune(garçon de café à Azrou, originaire de Boumiya – province Midelt, né en 1988) qui louait un domicile dans le même quartier et dans lequel il a été trouvé assassiner depuis presque un mois.. Un public nombreux de la ville est venu assister de loin à la scène. L’accès au domicile de la reconstitution était interdite à la presse écrite, seule la télé marocaine fut autorisée à entrée au domicile du crime
Ainsi, la police judiciaire d'Aazrou a procédé, en présence du vice procureur du Roi au  tribunal de la ville …La reconstitution de ce crime qui revennait à la date 23 octobre denier, et qui ne fut révélée comme corps sans vie que le 31 du meme mois.…Ce n’est que suite à des enquetes ouvertes que  le principal accusé a été récement arreté par la police sous les chefs d'accusation d'homicide volontaire avec préméditation,consommation de drogue, dissimulation des indices du crime et vol
 Les faits ont décrits que sous l'emprise de drogue et suite à une dispute avec la victime qui n’est outre que son ami depuis presque 3 ans , que l’accusé ( 24 ans /menuisier habitant à AZROU) avait  étranglé sa victime et lui a asséné des coups  d’une bouteille de vitre cassée pour le blesser d'abord à la main gauche puis un second coup mortel au niveau du cou avant de s'emparer de son portable et son porte feuille d’argent son argent
 
 
 
 
 
 
 

ليست هناك تعليقات:

إرسال تعليق