الثلاثاء، 9 مارس، 2010

Décision des autorités marocaines d'expulser hors du territoire national , 16 personnes des ressortissants étrangers, de différentes nationalités


Au début de cette semaine du lundi 08/03/2010,les autorités marocaines ont décidé d'expulser hors du territoire national 16 personnes, entre résidents et dirigeants d'un orphelinat situé dans la commune de Aïn Leuh (province d'Ifrane), des ressortissants étrangers, de différentes nationalités qui se sont rendus coupables d'actes contraires aux lois en vigueur
Les concernés par la décision mettaient à profit l'indigence de quelques familles et ciblaient leurs
enfants mineurs qu'ils prenaient en charge, en violation des procedures en vigeur en la matière de KAALA des enfants abandonnés ou orphelins

Ainsi le Maroc affiche de nouveau sa fermeté quant à la préservation des valeurs religieuses et spirituelles des citoyens



السلطات الإقليمية والأمنية بإقليم إفران
تقوم بتفكيك وطرد شبكة تبشيرية

إفران – محمد عبيــد
قامت السلطات الأمنية و الإقليمية بإفران بطرد أزيد من 16 أجنبيا من جنسيات مختلفة (انجليزية، دنمركية ومن جنوب افريقية) بعد أن تناهى إلى علمها أن هؤلاء يستغلون وجودهم بالمنطقة بالادعاء بمساعدة الأفراد المعوزين و خصوصا منهم الأطفال المتخلى عنهم و اليتامى بمركز يسمى "دار اليتامى" بجماعة عين اللوح إقليم إفران، بتوزيع كتيبات الدعوة التبشيرية .. كما تم توقيف كل المسؤولين عن هذه الدار.
و قد تم اكتشاف هذه الجماعة بعد أن باشرت مهمتها ببعض مراكز الجماعة القروية لعين اللوح و بالضبط بقرية توفصطلت التي يتواجد بها المركز المعني بإيواء الأطفال اليتامى و التي تباشر به عدد من الرهيبات هذه المهمة التي تعالت في شانها منذ سنوات الأصوات و كانت موضوع عدد من الكتابات الصحفية لم تثر بالشكل الايجابي لفت انتباه المسؤولين سابقا و التي كانت كلما أثارت الموضوع و بشكل غير مفهوم يتم التستر عنه أو يغيب النشاط بالمركز الذي تفتحه الجالية الأجنبية المشرفة عليه و التي راجت في شان اعتمادها هذه السلوك لترحيل عدد من الأطفال المغاربة إلى بلدان أجنبية سواء في إفريقيا أو في أوربا أو في أمريكا بعد أن يكونوا قد تلقوا دروسا في المسيحية و تشبعوا بها ..
فبعد أن تم إشعار السلطات الإقليمية بادرت النيابة العامة مهامها في التحقيق الذي فتحته مباشرة مع نزلاء الدار من الأطفال الذين تبين أنهم يعتنقون الديانة المسيحية و ليتم ضبط مئات المنشورات والأقراص المدمجة .. و بعد استكمال كل حيثيات التحقيق و اتخاذ كل الإجراءات اللازمة تم طرد الأجانب المتهمين بالعملية مباشرة من المغرب مع بداية الأسبوع الجاري ..


Maroc / Pays-Bas : Tensions politiques après l’expulsion de ressortissants hollandais
Publié le 10.03.2010 12h45 Rachid HallaouyCopyright Yabiladi.com
Sur la vingtaine de ressortissants étrangers expulsés du Maroc, en début de semaine, parmi lesquels 16 résidents et dirigeants d’un orphelinat situé dans la commune de Aïn Leuh (Province d’Ifrane), pour prosélytisme et violation de la Kafala, 6 personnes d’origine hollandaise ont été arrêtées par les autorités et en passe d’être expulsées du territoireCette situation a provoqué un tollé au sein de la classe politique néerlandaise et auprès des médias nationaux. Du coup, le ministre des Affaires étrangères a convoqué le Consul du Maroc à la Haye pour consultations. Puis, ce fut au tour des partis politiques de monter au créneau – avec à sa tête le parti Chrétien démocrate – et de dénoncer l’attitude des autorités marocaines. En outre, les formations politiques auraient menacé de saisir l’Union Européenne (UE) pour demander de revoir les différentes coopérations et échanges entres les Etats membres de l’UE et le Maroc, si le Royaume continuait à expulser des ressortissants étrangers sur la base de considérations religieuses. De plus, et selon les dirigeants des partis politiques hollandais, les ressortissants ayant été arrêtés par la police n’auraient pas eu le temps de donner leur version des faits. Ils dénoncent une attitude brutale des agents d’autorités. Pour rappel, un communiqué du ministère marocain indiquait, lundi 8 mars 2010, que «les individus refoulés, originaires en particulier d’Europe, mettaient à profit l’indigence de quelques familles et ciblaient leurs enfants mineurs en violations des procédures en vigueur en matière de kafala des enfants abandonnés ou orphelins».Toujours selon le communiqué, les dites personnes étaient également accusées d’activités de prosélytisme «visant des enfants en bas âge et n’ayant pas plus de 10 ans». A noter que les enfants en question étaient pensionnaires de l’orphelinat de Aïn Leuh, une ancienne institution (plus de 60 ans d’âge), qui avaient recueillis des familles dans le village dénommé Village de l’Espérance. Après les tensions politiques et diplomatiques entre le Maroc et les Pays-Bas survenues au lendemain de l’assassinat du réalisateur néerlandais, Theo Van Gogh, voilà une «affaire» qui pourrait empoisonner à nouveau, les relations politiques, diplomatiques et économiques entre les deux pays. Et ce n’est pas la montée de l’extrême droite lors des récentes élections communales et les échéances politiques à venir avec la tenue d’élections législatives en juin 2010, qui va favoriser un réchauffement des relations entre le Maroc et les Pays-Bas

ليست هناك تعليقات:

إرسال تعليق