الاثنين، 14 يناير، 2013


Les zones montagneuses sortent enfin de l'oubli
Aujourd'hui le MarocPublié dans Aujourd'hui le Maroc le 14 - 01 - 2013




























Le ministre de l'agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, a souligné, vendredi dans la commune rurale Oued Ifrane (Azrou), l'importance du développement des zones montagneuses, à travers le lancement d'investissements et de projets agricoles. «Bien que le Maroc ait franchi des pas importants dans les domaines de la santé, des routes et des infrastructures de base, il reste encore un décalage entre les villes et les zones montagneuses», a reconnu M. Akhannouch lors d'une rencontre de communication avec les agriculteurs du Moyen-Atlas, organisée par l'association du Moyen-Atlas pour l'agriculture et l'environnement et la commune rurale Oued Ifrane. C'est dans ce sens, a-t-il toutefois relevé, qu'une direction chargée du développement rural et des zones montagneuses a vu le jour pour coordonner et élaborer des projets de développement des régions rurales et montagneuses. Le ministre a considéré que le Plan Maroc Vert (PMV) vient, dans ce sens, poser les jalons de l'édification d'un pays agricole, du développement de l'agriculture nationale et de l'amélioration de la rentabilité et des revenus des agricultures, insistant sur la nécessité de continuer d'accorder un grand intérêt aux agriculteurs de Meknès Tafilalet, «région agricole par excellence», à laquelle le PMV dédie des projets structurants comme «Agropolis» ou le Salon international de l'agriculture. Concernant l'appui des projets agricoles de la région, il a indiqué que le volume des subventions accordées par l'Etat dans le cadre du fonds de développement agricole pour le Moyen-Atlas a atteint plus de 481,45 MDH, ajoutant que les efforts consentis par son département, en partenariat avec le Groupe du Crédit Agricole, ont porté leurs fruits dans la mesure où plus de 382 MDH de crédits de financement agricoles ont été alloués à ces provinces. Pour ce qui est du pilier II du PMV, un montant de plus d'un milliard DH a été consacré entre 2010 et 2012 aux agriculteurs de la région, alors qu'entre 2012 et 2013, un montant additionnel d'un milliard DH sera débloqué

ليست هناك تعليقات:

إرسال تعليق